Document

Le Gabon est un pays urbanisé à 85%, l’un des taux les plus élevés du monde. Cependant, le pas connait un déficit d’aménagement urbain et n’a pas pleinement développer le potentiel de la filière de l’immobilier, malgré une réelle demande des ménages et des opérateurs institutionnels.

La demande sur le marché de l’immobilier est élevée avec un déficit de logements pour les ménages évalué à plus de 50 000 logements, essentiellement dans le segment du logement social. Un fort déficit existe également sur le segment de l’immobilier de bureaux avec l’Etat qui dépense près de 40 millions USD par an pour la location, et le secteur privé plus de 48 millions USD par an.

La redynamisation de la filière de l’immobilier s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de réaménagement urbain des capitales politique et économique du pays : Libreville et Port-Gentil. Libreville, dispose de nombreux atouts pour s’imposer, dans la compétition internationale des villes africaines qui attirent les investissements, les talents et les capitaux, comme un hub des affaires, des loisirs et du tourisme en Afrique centrale.

Le Gabon entend ainsi favoriser un écosystème et un modèle d’affaires qui redynamise la promotion immobilière à Port-Gentil et Libreville, dans le but de faciliter l’accès au logement social pour les ménages et accroître l’offre d’immobilier de bureaux.

OPPORTUNITES

Développement de 2 Zones d’Activités Concertées

4 projets de développement du logement

Construction de la cité administrative

Construction de logements sociaux sur les 4/5 villes majeures du pays 


Contact

Document